La Pousse de Riz,blog philo

Les posts du Blog Philo

  • La Pousse de Riz

L'essence du temps

N’avez-vous jamais eu une expérience, fait, pensé ou senti quelque chose qui ne se situe pas dans le moment présent ? Pensez-vous que cela puisse vous arriver un jour ? Est-il possible que quelque chose soit en dehors de l'instant présent? La réponse est évidente, n'est-ce pas ? Rien ne s'est jamais produit dans le passé : cela s'est produit dans le présent. Rien ne se produira jamais dans le futur : cela se produira dans le présent. Le temps n’existe pas. Il n’y a que l’instant présent

Et pourtant le passé et le futur ne sont-ils pas aussi réels, parfois même plus réels, que le présent ?


Alors qu’est-ce que le passé ?

  • Le passé des autres : je regarde les ruines d’un château. Les ruines du passé ? Non, c’est un phénomène du présent. On ne peut jamais voir un château au passé.

  • Mon passé : Je mange une madeleine et cela me replonge dans mon enfance. C’est mon passé qui remonte à ma mémoire. Ce que vous considérez comme votre passé est le souvenir d'un ancien moment présent mis en mémoire dans l'esprit. Vous ravivez une mémoire.

Le souvenir est un élément du passé que l’on a stocké, tel qu’on l’a perçu alors (et pas tel qu’il s’est déroulé). “Le passé n’a jamais existé” … en tout cas, ce que nous prenons pour le passé ne correspond pas à la réalité du présent d’alors qui a été vécu. Le souvenir d’aujourd’hui est coloré des circonstances du présent (les souvenirs d’un même événement ne sont jamais les mêmes mais dépendent du moment où on les raconte). Ils se transforment dans l’instant présent. Le passé n’existe pas dans l’absolu : il est changeant et relatif au moment présent. Dans le présent j’ai une représentation du passé. Et je ne vis pas le présent, je mange pas la madeleine. Ma perception du présente est déformée car elle est vécue à travers le souvenir. Je ne vois pas le présent. Je rate les opportunités du moment présent, la réalité telle qu’elle est.


Et qu’en est-il du futur ?

Nous avons tous une très grande difficulté de lâcher le passé car sans lui qui est-on ? Notre identité est liée à nos histoires passées. Quand « Je » pense, je rassemble toutes mes histoires passées pour imaginer des objectifs, des buts, des lendemains… Le futur est un présent imaginé, une projection de la pensée. Le futur en soi n’existe pas. Quand le futur arrive, c'est sous la forme du présent. Lorsque nous pensons au futur, nous le faisons dans le présent. Et pourquoi ? Afin de maintenir notre identité ! La projection dans le futur assure sa survie. Et cette pensée et ces objectifs dans le futur déterminent les actions que nous entreprenons dans le présent. Dans la vie ordinaire telle que nous la vivons, nous ne voyons pas le présent. Nous ratons les opportunités du moment présent, c'est à dire la réalité telle qu’elle est.


Quand nous sommes pris dans nos histoires, nous utilisons un passé qui n’a jamais existé pour nous projeter dans un futur qui n’existera jamais en ratant la seule réalité qui est celle du présent. Accepter l’instant présent, c’est cultiver une présence consciente à ce qui est, sans s’identifier aux pensées (souvenirs, jugements, interprétations, projections). A terme, cela permet de se libérer de la charge émotionnelle liée à la maintenance de notre identité et cela donne enfin l’accès à la réalité. C’est l’espace de la méditation.



Credit Photo Matt Seymour - Paris

36 vues