La Pousse de Riz,blog philo

Les posts du Blog Philo

  • La Pousse de Riz

L’Intention Juste

L’octuple Sentier des Nobles : Prajna

D'après Bhikkhu Bodhi


Le premier facteur de l'Octuple Sentier, la Compréhension Juste couvre l'aspect cognitif de l'activité mentale et la compréhension des quatre Vérités met un terme à un des 3 poisons : l'ignorance. Le deuxième facteur, l'Intention ou Pensée Juste couvre l'aspect projectif ou impulsif de l’activité mentale. Il est à la deuxième place du Sentier car la fonction intentionnelle de l’esprit forme le lien entre notre perspective cognitive et nos actes. Au départ : nos points de vue sont primordiaux. Ils engendrent des idéaux et des buts qui sont nos intentions. Ce sont ces intentions qui dirigent le corps et la parole, les mettant en activité. Les deux facteurs sont liés : un regard erroné engendre une intention erronée, laquelle engendre des actions non-bénéfiques.


L'Intention Juste a trois aspects : l’intention de renoncement, l’intention de bienveillance et l’intention de ne pas blesser. Ce sont des antidotes aux 2 autres poisons l’avidité et l’aversion qui, étant liées aux émotions, nécessitent, pour être freinés, une réorientation de l’intention.


1. Comprendre les quatre Vérités en relation avec notre propre vie

Engendre l’intention de renoncement. Quand nous voyons comment notre vie est envahie par duhkha et que ce duhkha provient de la soif du désir, l’esprit tend vers le renoncement – l’abandon du désir et des objets qui nous attachent à lui. Si on mesure notre vie en termes de gain et de position sociale, on ne va aspirer à rien d’autre qu’au gain et à la position sociale, utilisant tous les moyens pour les acquérir. Si on généralise cela à la société, on obtient la souffrance des individus, des groupes sociaux et des nations pour obtenir la richesse, la position sociale et le pouvoir, sans se soucier des conséquences. La cause de la compétition sans limite, du conflit, de l’injustice et de l’oppression ne se trouve pas à l’extérieur de l’esprit. Ce ne sont que des manifestations de nos intentions, une émergence de pensées menées par l’aversion, l’avidité et l’ignorance.


2. Comprendre les quatre Vérités en lien avec l’autre

Fait apparaître les deux autres aspects de l’Intention Juste.

  • L’intention de bienveillance : nous voyons que, comme nous, tous les êtres vivants veulent être heureux et que, comme nous, ils sont sensibles à la souffrance. Comprendre que tous les êtres recherchent le bonheur engendre des pensées de bonne volonté – le souhait amical qu’ils se portent bien, qu’ils soient heureux et en paix.

  • L’intention de ne pas blesser : Comprendre que les êtres sont exposés à la souffrance permet à des pensées d’empathie et de bienveillance d’émerger – le souhait compatissant qu’ils soient libres de la souffrance.

C’est une stratégie d’une approche indirecte : en s’attaquant aux pensées qui génèrent ces émotions (avidité, aversion, colère, impulsion à la cruauté, à l’agressivité…) et en les remplaçant par des pensées opposées, on les affaiblit.


Ce à quoi nous pensons fréquemment devient l’inclination de l’esprit.

Si nous pratiquons l'Intention Juste, le renoncement, la bienveillance et la bonté vont devenir l’inclination de l’esprit.

La direction que nous prenons revient aux intentions que nous générons d’un instant sur l’autre, tout au long de notre vie.


Credit Photo Alain Specty