La Pousse de Riz,blog philo

Les posts du Blog Philo

  • La Pousse de Riz

Introduction aux 4 Nobles Vérités

ou le Sermon de Bénarès


En traduction littérale : La Réalité en quatre points telle que la voit les Êtres Nobles

Il s'agit du premier discours du Bouddha après son éveil. Il est au Parc aux Cerfs à Varanasi et parle à ses 5 compagnons d’ascèse qui ont suivi avec lui l'enseignements d’un maître jaïn pendant 6 ans et pratiquent les macérations (plus on souffre, mieux c’est car la souffrance brûle le karma antérieur). Ce discours a une portée circonstancielle : éviter les deux extrêmes c'est à dire l'extrême de désirer les objets des sens et l'extrême de se vouer aux mortifications. C'est l'introduction à la "Voie du Milieu".


Ainsi ai-je entendu: Une fois, le Bienheureux séjournait au parc aux Daims, à Isipatana, près de Bénarès. Il s'adressa aux cinq moines (bhikkhu) et dit:

O bhikkhu, celui qui a renoncé à la vie de ce monde ne doit pas s’abandonner aux extrêmes. Quels sont ces deux extrêmes? C’est se complaire dans les objets désirables pour les sens, ce qui est bas, vulgaire, terrestre, vil, indigne et sans profit et c’est se vouer aux mortifications, ce qui est douloureux, indigne et sans profit. 0 bhikkhu, évitant ces deux extrêmes, le Tathagata a réalisé la Voie du Milieu. Celle-ci donne la vue, elle donne la connaissance, elle conduit à la tranquillité, à la connaissance suprême, à l'éveil et à « l’extinction » (nirvana).


moines => ascètes qui pratiquent des macérations

Tathagata = celui qui est allé au-delà (sous-entendu de la condition d'homme)

connaissance => pas intellectuelle mais issue de l'expérimentation directe

connaissance suprême = sagesse de celui qui a vu la Réalité telle qu'elle est

extinction (sous-entendu de la souffrance). En sanskrit nirvana signifie extinction.


Et quelle est cette Voie du Milieu, ô bhikkhu, que le Tathagata a réalisée ? C’est simplement l’Octuple Sentier des Nobles à savoir : la vue adéquate, la motivation adéquate, la parole adéquate, l'action adéquate, les moyens d'existence adéquats, l’entrainement adéquat, la présence d’esprit adéquate, le recueillement adéquat.


Octuple Sentier des Nobles => 8 activités = 8 façons adéquates (justes) de vivre les choses


Tel est l’Octuple Sentier des Nobles réalisé par le Tathagata. Il donne la vue, il donne la connaissance, il conduit à la tranquillité, à la connaissance suprême, à l'éveil et à l’extinction.


C'est la façon de vivre qui amène à la façon de voir


Voici ô bhikkhu, la Noble Vérité de dukkha: La naissance est dukkha, la vieillesse est dukkha, la maladie est dukkha, la mort est dukkha, être uni à ce que l'on n'aime pas ou ce qui déplaît est dukkha, être séparé de ce que l'on aime ou de ce qui plait est dukkha, ne pas obtenir ce que l'on désire est aussi dukkha. En bref, les cinq agrégats d'attachement sont dukkha.

Voici, ô bhikkhu, la Noble Vérité dite l’origine de dukkha: C'est la "soif" liée au plaisir et à la convoitise qui produit les renaissances. Elle fait ces délices de ceci et de cela, autrement c'est la soif tendue vers les plaisirs des sens, la soif de l'existence ou du devenir et la soif de la non-existence et de l’annihilation.

Voici ô bhikkhu, la Noble Vérité dite la cessation de dukkha: C'est la cessation par le complet désintérêt pour la soif, y renoncer, l’abandonner, s'en libérer, ne plus s’y attacher.

Voici ô bhikkhu, la Noble Vérité du chemin conduisant à la cessation de dukkha: C'est simplement l’Octuple Sentier des Nobles, à savoir: la vue adéquate, la motivation adéquate, la parole adéquate, l'action adéquate, les moyens d'existence adéquats, l’entrainement adéquat, la présence d’esprit adéquate, le recueillement adéquat.


Le discours se focalise sur une notion duhkha présentée par le Bouddha comme le pivot de son enseignement. La première noble vérité pose l'existence de duhkha comme un constat.

En sanskrit : duh kha (mal/désagréable) s’oppose à su kha (bien/agréable) kha =signifie le 0 au sens mathématique. Il signifie aussi à l’origine, le moyeu de la roue c'est à dire l'espace qui permet à la roue de tourner librement. C'est le symbole du vide.

La roue symbolise l’ordre des choses (c'est à dire le Dharma avec un D majuscule - ne pas confondre avec les dharma qui sont les phénomènes) dans une conception du temps cyclique : apparition – développement – destruction.

Sukha : la roue tourne bien

Duhkha : la roue ne tourne pas rond : vous n’êtes pas d’accord avec ordre des choses. Ce n'est pas la souffrance mais cela soutend la souffrance.



Credit Photo Aimanness Harun - Varanasi (anciennement Bénarès)