La Pousse de Riz,blog philo

Les posts du Blog Philo

  • La Pousse de Riz

Méditation en pratique

Dans notre façon de vivre habituelle, notre esprit est tourné vers l’extérieur, perdu dans ses pensées et ses projections. Nous expérimentons un manque d’unité et une fragmentation de nous-même qui génère en nous du stress de l’angoisse, de la colère et de la violence… La méditation est un outil pour pouvoir changer ce comportement. Méditer, ce n’est pas "faire quelque chose" mais c’est "s’habituer à", c'est à dire transformer son esprit pour qu’il fonctionne autrement.


Comment faire ? En utilisant une méthode. Mais si votre esprit est capable de s’apaiser de lui-même et si vous vous sentez inspiré à demeurer simplement dans la pure conscience claire, il n'y a besoin d’aucune méthode. Dans le cas contraire, vous pouvez commencer à méditer en suivant ces 3 points :


  1. Établir l’environnement : mettre en place les conditions qui créeront de nouvelles habitudes et prendre une posture qui vous est favorable (pour créer les conditions pour le corps)

  2. Porter son attention sur un point d'ancrage (le souffle, un objet, un mantra …). Ce point est un point de concentration qui deviendra pour vous le point de focalisation principal. Revenir encore et encore sur ce point. La pratique de la concentration génère un repos, un calme qui apporte une paix intérieure. On appelle ce repos Shamatha. Si on a pris le souffle comme ancrage, s’identifier complètement au souffle, devenir le souffle pour que la respiration, celui qui respire et le souffle deviennent un. La dualité et la séparation s’évanouissent. L’eau si on ne la remue pas deviendra claire, de même notre esprit laissé inaltéré, trouvera sa paix. Les aspects fragmentés de nous-mêmes et qui étaient en conflit, s’harmonisent et se dissolvent. Plus de négativité ni de stress. C’est comme si on se dépouillait d’une vieille peau. Quelque chose se détache et se libère. Il y a un espace qui s’est ouvert avec une conscience claire de l’observateur. Habituer son esprit à cette pratique apporte un premier niveau de transformation qui portera ses fruits « de façon inconsciente » hors des moments de pratique formelle, dans la vie de tous les jours.

  3. Utiliser l’attention tournée vers l’intérieur pour traiter les pensées et les émotions : ceci n’est possible que si le repos calme est déjà bien établi. Sinon c’est impossible. Une fois installé dans le repos calme de Shamatha, on a la possibilité de le faire car on a cette conscience de l’observateur. L'objectif n’est pas de gommer les pensées ou de les effacer mais de les observer avec distance, de les reconnaître et d’être capable de s’y confronter sans se laisser prendre par elles. Rester en conscience en tant qu’observateur : il y a celui qui regarde et les pensées qui naissent, se déroulent et passent. Cette conscience de nos pensées va nous apporter la reconnaissance de nos schémas et de nos comportements solidement ancrés. Et parce que nous les aurons reconnus, nous pourrons les transformer et lentement arriver à la sagesse. Bien sûr nous allons retomber encore mainte et maintes fois mais nous pourrons en émerger et nous transformer.


Chapitre 1

Je descends la rue

Il y a un trou profond dans le trottoir.

Je tombe dedans.

Je suis perdu … désespéré Ce n’est pas ma faute.

Il me faut longtemps pour en sortir.


Chapitre 2

Je descends la même rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir.

Je fais semblant de ne pas le voir.

Je tombe dedans à nouveau.

J’ai du mal à croire que je suis au même endroit

Mais ce n’est pas ma faute.

Il me faut encore longtemps pour en sortir.


Chapitre 3

Je descends la même rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir.

Je le vois bien.

J’y retombe quand même…

C’est devenu une habitude.

J’ai les yeux ouverts.

Je sais où je suis.

C’est bien ma faute.

Je ressors immédiatement.


Chapitre 4 Je descends la même rue.

Il y a un trou profond dans le trottoir. Je le contourne.


Chapitre 5 Je descends une autre rue …


Poème de Portia Nelson

(Autobiography in Five Short Chapters)


Portia Nelson

Portia Nelson was a renaissance woman author, composer, lyricist, painter, photographer and actress. She appeared in feature films such as The Sound of Music and was a long-time regular on All My Children.